Khaled Nagaty : Prévention de la fraude dans les passeports électroniques à l'aide d'une voûte floue. 

0

Incorporation de la biométrie de l'iris, des empreintes digitales et du visage pour la prévention de la fraude dans les passeports électroniques  Utilisation de Fuzzy Vault 

Les auteurs :
Dr. Khaled A. Nagaty
Professeur d'informatique et directeur de l'apprentissage en ligne à l'université britannique d'Égypte.
Dr. Katarzyna Bobkowska
Professeur adjoint au département de géodésie de la faculté de génie civil et environnemental de l'université de technologie de Gdansk, Gdansk, Pologne.
Dr. Marek Przyborski
Professeur au département de géodésie de la faculté de génie civil et environnemental de l'université de technologie de Gdansk, Gdansk, Pologne.

Un cadre unifié qui fournit un niveau de sécurité plus élevé aux passeports électroniques est proposé. Ce cadre intègre les images du visage, de l'iris et des empreintes digitales. Il comporte trois couches de sécurité : la première couche fait correspondre une image biométrique à une autre image biométrique appelée image biostéro. Trois schémas de mise en correspondance sont proposés : le premier schéma met en correspondance une image biométrique unique avec une image biostégo unique, le deuxième schéma met en correspondance deux images biométriques avec une image biostégo unique, le troisième schéma divise l'image biométrique en sections et met en correspondance chaque section avec une image biostégo différente. Une fonction de mappage fait correspondre la valeur d'intensité de chaque pixel de l'image biométrique à des pixels de même intensité dans l'image biostégo. Un pixel représentatif est choisi au hasard dans l'ensemble des pixels, et ses coordonnées sont enregistrées dans la carte de localisation de l'image biométrique. Dans la deuxième couche, la carte de localisation est codée en utilisant la voûte floue de l'empreinte digitale. Dans la troisième couche, la carte de localisation codée est cachée dans l'image biométrique à l'aide d'une technique de stéganographie. L'image biostégo qui contient la carte de localisation codée est stockée dans la mémoire du passeport électronique. En gardant le schéma de cartographie secret et en utilisant la chambre forte floue des empreintes digitales pour crypter la carte de localisation, l'approche proposée fournit un niveau plus élevé de protection contre la fraude.

Lien vers l'article publié : https://ietresearch.onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1049/iet-ipr.2019.0072

A propos de l'auteur

Dr. Khaled A. Nagaty is a Professor of computer science and the director of university eLearning at the British University in Egypt. Professor Nagaty has published over 40 papers on different subjects including cloud computing, biometrics, bioinformatics, steganography, image processing and e-commerce. He is a reviewer in many  scientific journals and international conferences which include: IET Biometrics, IEEE Transactions on Cloud Computing, IEEE Transactions on Signal Processing, and more. His Ph.D. in computer science was published in the form of printed book by Lap Lambert in Germany, 2012.  He has supervised master’s theses in the fields of face recognition, content base image retrieval, case base reasoning, genetic algorithms, and DNA steganography. Currently he is a permanent Professor at the BUE in Egypt.


Kolabtree aide les entreprises du monde entier à embaucher des experts à la demande. Nos freelances ont aidé des entreprises à publier des articles de recherche, à développer des produits, à analyser des données, et bien plus encore. Il suffit d'une minute pour nous dire ce dont vous avez besoin et obtenir gratuitement des devis d'experts.


Partager.

À propos de l'auteur

Ramya Sriram gère le contenu numérique et la communication chez Kolabtree (kolabtree.com), la plus grande plateforme de freelancing pour scientifiques au monde. Elle a plus de dix ans d'expérience dans l'édition, la publicité et la création de contenu numérique.

Laissez une réponse