Entretien avec Zoya Marinova, médecin et écrivain médical indépendant 

0

Table des matières

Zoya Marinova, rédacteur médical indépendant sur Kolabtree, partage son parcours de médecin et de chercheur et donne des conseils sur la manière dont les médecins peuvent s'impliquer davantage dans la recherche clinique. 

Dr. Zoya Marinova is a medical doctor and researcher in the field of neuroscience. She has a PhD in Experimental Neuroscience from Karolinska Institute, Sweden, and a Masters in Medicine from Medical University, Sofia, Bulgaria. In this interview, she talks about her experience as a medical researcher, her views on physicians being involved in research and how freelancing has helped her diversify her skills. 

Avec une formation en médecine, vous avez participé activement à la recherche pendant de nombreuses années. Comment avez-vous commencé à vous intéresser à la recherche ? Avez-vous suivi une formation à la recherche ?

J'étais très intéressé par la complexité des processus physiopathologiques qui sous-tendent les maladies humaines. J'étais fasciné par les mécanismes neurobiologiques impliqués dans les troubles du système nerveux central et par les possibilités de les influencer pharmacologiquement. Pendant mes études de médecine, je me suis impliqué dans la recherche pharmacologique. Par la suite, j'ai eu l'occasion de suivre une formation officielle de chercheur en Suède et j'ai obtenu un doctorat en neurosciences expérimentales à l'Institut Karolinska.

Est-il inhabituel pour les médecins de s'impliquer dans la recherche, soit à temps partiel, soit en se tournant complètement vers la recherche comme vous l'avez fait ?

De nombreux médecins s'intéressent à la science. En outre, la formation et les activités de recherche des médecins peuvent contribuer à faire progresser à la fois la recherche médicale et la pratique clinique. Cependant, il peut être difficile pour les médecins très occupés par leur travail clinique de trouver suffisamment de temps pour la recherche. Heureusement, un certain nombre d'initiatives mondiales ou nationales offrent des bourses ou des subventions pour promouvoir la participation des médecins à la recherche.

Vous avez passé quatre ans au NIMH (NIH). Comment s'est déroulée votre expérience de post-doc ? Sur quel type de projets avez-vous travaillé ?

Mon expérience postdoctorale a été extrêmement bénéfique pour ma formation scientifique. J'ai eu l'occasion de travailler sur les mécanismes d'action de l'acide valproïque, un médicament anticonvulsivant et stabilisateur de l'humeur. L'acide valproïque est un inhibiteur de l'histone désacétylase et exerce des effets neuroprotecteurs. Nos travaux ont apporté la preuve que la protéine de choc thermique 70 est impliquée dans les effets neuroprotecteurs de l'acide valproïque. Nous avons également démontré que non seulement l'acétylation des histones mais aussi la méthylation des histones sont impliquées dans les effets de l'acide valproïque. Nos résultats ont permis de mieux comprendre les mécanismes moléculaires qui sous-tendent les effets de l'acide valproïque.

LIRE AUSSI  Expert en vedette : Leslee Lazar
Vous avez reçu plusieurs prix et bourses au cours de votre carrière. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

After completing my medical studies, I received a training grant from the Swedish Institute, which allowed me to start research training at Karolinska Institute. This gave me the opportunity to learn methods for cell and biologie moléculaire and their implementation in experimental neuroscience. Later on, I also received a career grant from the Swiss National Science Foundation for women scientists. This funding was very helpful in enabling me to conduct research in the field of neuroscience and to further develop professionally.

Vous avez passé plus de dix ans dans la recherche avant de devenir indépendant. Qu'est-ce qui vous a poussé à vous tourner vers le travail indépendant ?

Le fait de travailler de manière indépendante m'a donné l'occasion de collaborer sur toute une série de sujets scientifiques passionnants, ce qui a été une expérience très enrichissante et gratifiante. J'apprécie également beaucoup la flexibilité qu'apporte ce type de travail.
En tant que rédacteur/réviseur médical indépendant, sur quel type de projets avez-vous travaillé ?

As a freelance medical writer/editor, I have worked on a wide range of research and Rédaction médicale or editing projects. I have consulted clients on the development of study designs, manuscripts, and statistical analysis plans. I have also completed a number of medical writing and editing projects, including scientific manuscripts, medical information letters, clinical documents, and educational materials. 

Quels sont les domaines dans lesquels vous voyez les consultants biomédicaux aider le plus ? Quelle est, selon vous, la plus grande lacune en matière de compétences, d'expertise, de financement ou autre dans ce domaine ?  

Some areas like medical and rédaction réglementaire, rédaction de subventions, and statistical consulting have traditionally often been and continue to be supported by consultants biomédicaux. There is also a high demand for biomedical consulting in rapidly developing scientific fields, such as science des données, and novel biomedical technologies.  In my opinion, for the work as a biomedical consultant it is important to develop both professional and project management skills.

Pensez-vous que davantage de médecins et de docteurs en médecine devraient participer à la recherche ? Si oui, pourquoi ? 

Je pense que la participation des médecins à la recherche est très bénéfique tant pour les soins cliniques que pour la science biomédicale. Les médecins sont bien conscients des problèmes qu'ils rencontrent dans le cadre des soins cliniques et qui peuvent être transformés en projets de recherche. Parallèlement, les connaissances scientifiques acquises par les médecins au cours de leurs travaux de recherche les aideront à rester à jour dans les soins cliniques qu'ils dispensent.

Que conseilleriez-vous aux docteurs et aux médecins qui souhaitent s'impliquer dans la recherche ?  

Je leur conseille d'examiner à la fois leur carrière et leurs projets personnels afin d'identifier la forme de participation à la recherche qui leur convient le mieux. Ces options peuvent inclure à la fois une formation formelle à la recherche et une participation directe à la recherche clinique. La collaboration avec d'autres chercheurs et la participation à des réunions scientifiques et à des cours de formation peuvent également être utiles pour identifier des sujets d'intérêt potentiel pour la recherche et pour acquérir des compétences pertinentes.

Lire aussi : Entretien avec Jane Hall, consultante indépendante en biostatistique chez Kolabtree

Vous avez besoin d'aide pour mener des recherches médicales ou communiquer les résultats ? Prenez contact avec Zoya Marinova sur Kolabtree. Voir la liste complète des des experts offrant des services de rédaction de manuscrits ou publier directement un projet pour obtenir des devis.  


Kolabtree helps businesses worldwide hire freelance scientists and industry experts on demand. Our freelancers have helped companies publish research papers, develop products, analyze data, and more. It only takes a minute to tell us what you need done and get quotes from experts for free.


Unlock Corporate Benefits

• Secure Payment Assistance
• Onboarding Support
• Dedicated Account Manager

Sign up with your professional email to avail special advances offered against purchase orders, seamless multi-channel payments, and extended support for agreements.


Partager.

À propos de l'auteur

Ramya Sriram gère le contenu numérique et la communication chez Kolabtree (kolabtree.com), la plus grande plateforme de freelancing pour scientifiques au monde. Elle a plus de dix ans d'expérience dans l'édition, la publicité et la création de contenu numérique.

Laissez une réponse