Susana Lopez-Querol - Une brillante scientifique des STEM

0

Originaire d'Espagne, Susana Lopez-Querol est une scientifique pleine de vie actuellement installée à Londres. Après avoir obtenu une licence en génie civil à Madrid, elle a découvert sa véritable passion et sa vocation dans les sciences du sol grâce à son doctorat. Lentement mais sûrement, elle a orienté toute son attention intellectuelle vers l'ingénierie géotechnique et s'efforce aujourd'hui d'apporter des changements dans ce domaine grâce à ses recherches et à ses innovations.

Elle transforme également la vie de jeunes étudiants en tant que maître de conférences à l'University College London (UCL).

Pour notre premier épisode sur Les femmes dans les STEMnous n'aurions pas pu demander un meilleur sujet.

"Ce n'est pas ce que je voulais faire au départ (le génie civil), mais petit à petit, la vie m'a montré cette direction, et maintenant c'est ce que je fais, et j'aime chaque moment", plaisante Susana lorsqu'on l'interroge sur son changement d'orientation. Pendant son séjour en Espagne, elle a travaillé sur des projets de génie civil, dans lesquels elle s'était spécialisée au cours de sa licence et de sa maîtrise. Au cours de son doctorat, Susana a commencé à étudier l'effet des tremblements de terre sur le sol, c'est-à-dire la liquéfaction du sol. "Mon objectif était de comprendre l'effet des secousses sismiques et leur effet sur les sols. Nous avons essayé de comprendre ce phénomène avant qu'un tremblement de terre ne se produise, afin qu'il puisse aider à construire des infrastructures plus durables et éviter les défaillances ou les effondrements."

Susana avec sa fille. Sans doute un autre esprit brillant en devenir !

Susana avec sa fille. Sans doute un autre esprit brillant en devenir !

Vivre le rêve, transformer les déserts un par un

De nombreux scientifiques attendent toute une vie avant de se voir confier un projet si novateur qu'il nécessite une réflexion radicale, mais Susana vit déjà son rêve.

Elle travaille actuellement sur un projet avec une entreprise innovante du Moyen-Orient, afin de résoudre un problème qui leur coûte des millions de dollars. De nombreuses entreprises construisent d'énormes infrastructures dans des zones arides, mais les conditions éreintantes et l'air chaud du désert qui s'érode constamment n'aident pas leur cause. Et devinez sur quoi Susana travaille ?

Elle propose utiliser le sable du désert pour construire des infrastructures et des remblais. En bref, ce qui gît dans le désert depuis des lustres sera désormais utilisé pour construire des propriétés capables de survivre aux conditions difficiles, ouvrant ainsi un nouveau domaine de la construction et de l'espace pour l'ensemble de l'humanité. Nous aurions pensé qu'un tel projet était très difficile, mais pas pour Susana ! Ce n'est qu'un tremplin pour elle.

Planète plus propre et énergie durable - C'est le défi à relever

"Le projet de transformation du sable du désert est certainement le rêve, mais ce n'est pas mon projet le plus ambitieux. Mon projet le plus difficile est celui qui s'annonce. Je commence à travailler sur un projet d'éoliennes qui permettra de diminuer le coût de l'énergie durable et renouvelable grâce aux éoliennes."

La chasse aux défis est la norme dans ce domaine.

"Les éoliennes coûtent très cher, c'est pourquoi de nombreux pays ne les ont pas encore adoptées à grande échelle. Pourtant, c'est la meilleure forme d'énergie renouvelable disponible dans les sites venteux et elle réduit massivement l'empreinte carbone. Mon projet pilote dans ce domaine, qui consiste à améliorer les fondations de ces infrastructures, est en cours de mise en place au Royaume-Uni, et une fois qu'il sera réussi, je prévois de le mettre en œuvre dans d'autres pays également. L'objectif premier de ce projet est de réduire la pollution et de garantir un air pur pour tous."

Susana transforme définitivement le monde, un projet à la fois !

Application pratique de la recherche : Des conseils avisés

Elle a une théorie simple pour rester à jour et continuer à innover. "Travaillez avec les entreprises et prenez des projets. Les entreprises bénéficient de méthodes innovantes qui permettent de réduire les coûts et d'optimiser les processus. Approchez-les pour vos recherches. Il est plus facile d'entrer en contact avec les entreprises pour l'application de la recherche. Les entreprises sont heureuses d'enseigner aux gens et d'avoir plus d'intellectuels impliqués dans leurs projets."

Mais lorsque nous lui avons fait remarquer que la plupart des scientifiques ne trouvent pas aussi facile d'entrer en contact avec les entreprises, elle a eu une approche pratique. "Effectuez des recherches et travaillez sur des projets plus pratiques. Ces projets sont généralement repris par les entreprises. Si vous voulez travailler avec elles, apportez des solutions innovantes à leurs problèmes. C'est simple ! Voilà ce qu'est l'ingénierie."

Maestro multitâche

Celui qui a dit que les femmes peuvent être multitâches comme un patron avait raison ! Et pour Susana, le multitâche semble être une seconde nature.

Lorsqu'on lui a demandé si elle avait encore le temps de faire de la recherche pure et dure, elle a répondu avec désinvolture : "J'étudie les effets des vibrations, y compris les explosions, sur tous les types de sols. J'explore tout ce qui arrive au sol pour pouvoir prédire son comportement et éviter toute forme de destruction."

Nous devions vous demander : qu'est-ce qui motive votre recherche ? Qu'est-ce qui alimente votre passion inébranlable pour la recherche ?

"J'essaie d'améliorer les choses et de trouver des solutions pour aider les gens à éviter les catastrophes. L'enseignement est également très inspirant. J'ai l'occasion de rencontrer de jeunes étudiants qui sont ouverts à l'apprentissage et curieux de savoir comment tout fonctionne. Ils ont tendance à tout remettre en question et à sortir des sentiers battus pour trouver des solutions. Enseigner et interagir avec eux sur une base régulière a été une expérience instructive et inspirante. Ils se sentent fiers de faire partie de la spécialité du génie civil."

"Rejoindre l'UCL en tant que maître de conférences a été un moment déterminant pour moi. J'ai travaillé dans d'autres universités, mais ici, l'expérience a été très enrichissante. Non seulement j'ai une classe merveilleuse, mais je suis constamment étonnée par tant de personnes. Cela m'a ouvert beaucoup de portes, et de nombreuses entreprises me contactent maintenant pour m'aider dans leurs projets de recherche. Je suis donc en mesure de travailler sur mes recherches, d'enseigner et de me constituer un réseau fantastique - tout cela en même temps."

Que pourrait demander de plus un chercheur passionné ?

Les femmes dans les STEM - la réalité

Nous avons lancé cette série pour comprendre les expériences psychologiques des femmes dans les STEM, et il est réconfortant de rencontrer des scientifiques comme Susana qui conquièrent réellement le monde malgré tous les défis auxquels les femmes scientifiques sont généralement confrontées. Oui, Susana n'a pas été épargnée par les commentaires sexistes ou la partialité, mais elle les a pris de plein fouet.

Ce qui est réconfortant, c'est que de tels événements n'existent pas dans des proportions épidémiques, mais les courants sous-jacents sont rarement manqués. Susana admet que pendant la majeure partie de ses réunions, elle ne se rend même pas compte qu'elle est probablement la seule femme présente. Elle exprime son opinion ouvertement et ne laisse pas cela l'affecter du tout. Cependant, les choses étaient certainement différentes au début de sa carrière, d'autant plus qu'elle travaille dans le domaine du génie civil - un bastion dominé par les hommes.

Elle estime que la plupart des femmes préfèrent les emplois de bureau au travail sur le chantier, ce qui explique pourquoi il y a très peu de femmes sur les chantiers. Cela entraîne à son tour un écart important entre les sexes dans la main-d'œuvre sur le chantier.

Susana poursuit : "Mais je ne vois pas cette disparité aussi souvent au Royaume-Uni. Je pense que les lois strictes en matière de genre au Royaume-Uni aident certainement la cause. Par exemple, les étudiantes de ma classe sont généralement aussi participatives et loquaces que leurs homologues masculins.

"La vie professionnelle en Espagne était différente, mais je ne ressens plus cette différence en Angleterre. Les études étaient meilleures en Espagne puisque le pourcentage de femmes dans les classes y était plus élevé, mais la vie professionnelle était un peu difficile. Je pense que la principale raison en est que beaucoup de femmes préfèrent les emplois d'intérieur ou de bureau, qui sont tout aussi stimulants, mais cela se traduit par un nombre moins important de femmes sur le terrain. J'ai donc dû faire face à certaines difficultés en Espagne. Mais le scénario est complètement différent au Royaume-Uni - je ne ressens plus cette pression !".

Elle attribue ce changement de situation à la série de lois et de résolutions en vigueur au Royaume-Uni, bien qu'elle affirme que le pourcentage d'étudiantes dans sa classe est actuellement un peu plus faible qu'il ne l'était en Espagne. Elle estime que le sexisme, s'il existe, est bien maîtrisé ici.

Qu'est-ce qui arrêtera le sexisme ?

"Nous devons absolument aller dans le sens de l'égalité des sexes sur les lieux de travail. Cela peut contribuer à réduire et éventuellement à éliminer le sexisme. En général, dans les réunions, je ne prête aucune attention au fait que je suis unique et que je suis probablement la seule femme présente. Je ne suis pas une femme, je suis une personne, c'est ce que je pense souvent. Mais, en Espagne, il y a eu des scénarios où certains commentaires subtils sont passés."

L'humour est la clé

Lorsqu'on lui a demandé comment affronter et combattre le sexisme, Susana a eu une réponse intéressante.

"Dans mon département, près de 50% du personnel sont des femmes, car notre université veille au maintien de l'égalité des sexes. En Espagne, nous devrions avoir des règlements supplémentaires pour veiller à ce que l'écart entre les sexes soit réduit. Mais il n'y a pas grand-chose que nous puissions faire à part cela, car ce sont des sentiments très subjectifs.

Dans mon cas, j'aborde généralement ces situations de manière très polie et j'essaie de ne pas me disputer, car cela n'est ni très utile ni très productif. Je contrecarre donc ces situations par l'humour. Je me contente d'en rire et j'essaie de contrer ces tentatives directement par l'humour."

#WomenInSTEM - Des mots pour vivre

"Que ce soit en science, en technologie ou en ingénierie, nous avons tous les mêmes cerveaux. Nous sommes égaux. Nous avons les mêmes capacités. Donc, tout d'abord, nous devons nous comporter et penser que nous sommes des êtres humains et non des femmes, et ne pas attendre que les hommes reconnaissent que nous sommes à égalité avec eux.. Nous devons commencer par nous-mêmes."

__________
Surveillez cet espace car nous interrogerons d'autres #WomenInSTEM entreprenantes dans les mois à venir.


Kolabtree aide les entreprises du monde entier à embaucher des experts à la demande. Nos freelances ont aidé des entreprises à publier des articles de recherche, à développer des produits, à analyser des données, et bien plus encore. Il suffit d'une minute pour nous dire ce dont vous avez besoin et obtenir gratuitement des devis d'experts.


Partager.

À propos de l'auteur

Laissez une réponse

Des experts indépendants de confiance, prêts à vous aider dans votre projet.


La plus grande plateforme de freelance au monde pour les scientifiques  

Non merci, je ne cherche pas à embaucher pour le moment.