5 compétences à rechercher lors du recrutement d'un rédacteur scientifique indépendant

0

Deon Visser, communicateur scientifique freelance sur Kolabtree, décrit les cinq compétences les plus importantes à rechercher lors du recrutement d'un rédacteur scientifique indépendant

Despite the advances in audio-visual communication scientific results still are transferred by the written word. Whether this remains the status quo is unimportant because language is the alpha and omega for science. Antoine Laurent Lavoisier wrote in 1789, “It is impossible to dissociate language from science or science from language, because every natural science always involves three things: the sequence of phenomena on which the science is based; the abstract concepts which call these phenomena to mind; and the words in which the concepts are expressed. To call forth a concept a word is needed; to portray a phenomenon, a concept is needed. All three mirror one and the same reality.” [1]

Businesses and organizations of all sizes make use of science writers to help communicate research or technical data in a clear, authoritative and reliable manner. The digital age which took away so many jobs from journalists on one hand, opened a far wider landscape for communication scientifique on the other. Science writers populate a new ecosystem ranging from websites, online science journals, blogs and e-pubs to large international pharma and bio-tech companies. They offer skills ranging from writing technically sound press releases and blogs, to rédaction de propositions de subventionsen faisant rédaction de textes réglementaires pour la FDA or EU MDR approval of medical devices and assisting with required documentation in clinical trial protocols and applications for approval to the FDA. Mixed amongst all these, are communication of research results in scientific journals, preparation of scientific content for product launches and writing about public health programs.

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles on envisage d'engager un rédacteur scientifique indépendant, the main one being that you want your technical information to shine through the digital clutter delivered by fake news outlets and other organizations. It is no secret that the internet of things has wiped out the line between independent journalism, public communication, public relations and of course, private interest. One only has to look at how information on the covid-19 vaccines has to fight to stand out from the crowd of misinformation presented by anti-vaccers to get the point. In fact, it is incredible that there is such a mistrust in science by the general public. This is an important fact for companies of any size to keep in mind.

Il existe également d'autres raisons. Le processus de rédaction d'informations complexes peut être extrêmement chronophage ; les entreprises peuvent chercher une aide extérieure pour préparer une documentation qui communique clairement la science. Si les experts peuvent aider les entreprises à gagner du temps et de l'énergie, il est plus rentable de travailler avec des rédacteurs indépendants qu'avec du personnel à plein temps. Un expert fiable sera toujours prêt à établir une relation à long terme avec une entreprise, afin de fournir son expertise en cas de besoin.

Maintenant que nous avons établi qu'une excellente communication est importante pour toute entreprise ou organisation et que trouver le bon communicateur parmi toute l'agitation et la confusion est de la plus haute importance, que devez-vous rechercher lorsque vous engagez un rédacteur scientifique ?

Compétences à rechercher lors du recrutement d'un rédacteur scientifique indépendant

1. Qualifications

Il existe essentiellement deux types de rédacteurs scientifiques indépendantsLes journalistes s'intéressent à la science et les scientifiques à la communication scientifique. Les journalistes excel à produire un travail excellent et exempt d'erreurs, mais ils peuvent avoir des difficultés avec le contenu ou les documents de recherche très techniques. D'autre part, les rédacteurs ayant une formation scientifique peuvent avoir des difficultés avec le processus d'écriture lui-même, la grammaire, la ponctuation, le débit et la compréhension du public visé.

Naturellement, vous examinerez les qualifications de la personne que vous souhaitez nommer. De nombreux journalistes travaillent en free-lance de nos jours (nous savons tous pourquoi) et beaucoup d'entre eux excellent dans la communication scientifique. Néanmoins, un diplôme de journalisme et un portfolio pertinent mettant en évidence leur expérience dans la communication d'informations hautement techniques sous une forme facile à comprendre constituent une exigence minimale. Cela dit, certains des meilleurs travaux que j'ai eu à évaluer au fil des ans provenaient de rédacteurs inexpérimentés, alors ne tenez pas compte uniquement de l'expérience. Il est toujours possible de confier une tâche de rédaction à des rédacteurs plus jeunes qui sont encore en train de constituer leur portefeuille avant de les engager.

A PhD and a good publishing record is a must if the applicant comes from a science background, but that alone should not be the only basis of an appointment. Unfortunately, many scientists think they have a grasp of the written word and most of us believe that our writings are clearly communicated when it’s not. All writers, whether they are creative writers or non-fiction writers, struggle to see what exactly in their writing make readers stumble. There is a gap between the author’s intended message and the reader’s ability to grasp it. Good writers are able to bridge that gap, bad writers not. Fortunately, there are ways to find the good ones. Perhaps the candidate has an additional degree or even a diploma in journalism, copywriting or creative writing, or maybe he or she has a science blog where they honed their skills over the years.

Il est toujours bon de vérifier un dossier de perspectives. De nombreux rédacteurs scientifiques indépendants sont encore actifs dans des instituts de recherche ou des universités et leurs publications peuvent facilement être retracées sur des sites web comme Scopus (https://www.scopus.com/freelookup/form/author.uri) ou en suivant leurs identifiants Orcid (https://info.orcid.org/what-is-orcid/) ou même sur leurs pages de profil affichées par la plupart des sites web des institutions.

2.  La capacité de communiquer des données compliquées et d'atteindre leur public.

Maintenant que vous avez séparé l'ivraie du grain et qu'il vous reste moins de candidats, il est temps d'examiner comment ils communiquent des informations, des théories et des pratiques scientifiques complexes, en plus de posséder de solides compétences rédactionnelles. La seule façon d'y parvenir est de lire certains de leurs travaux dans un domaine que vous et eux ne connaissez pas très bien. Sont-ils capables de formuler des sujets scientifiques de manière concise et facilement compréhensible pour des lecteurs qui ne sont pas des experts, en particulier dans des ouvrages destinés au grand public ?

Les auteurs scientifiques, comme tous les écrivains, doivent être capables d'écrire pour le public visé. Certains peuvent écrire des articles scientifiques remarquables, mais échouent lamentablement en rédigeant des articles de vulgarisation scientifique sans lien entre eux et que personne ne veut lire. Croyez-le ou non, mais les lecteurs ont des droits ; le droit à une écriture correcte, intéressante, concise, organisée et fluide.. Les écrivains scientifiques qui comprennent cela, savent aussi que laie lecteur trébuche mentalement sur des acronymes, se perd dans un labyrinthe de divagations incohérentes, s'enlise dans de longs paragraphes et phrases dont il ne pourra se libérer qu'après deux ou trois lectures successives.

LIRE AUSSI  Biosurfactants : Production et applications

3. Peuvent-ils s'adapter au style et à la voix requis ?

While the number one rule in nonfiction writing is honesty and accuracy, and it should always remain so, there is a definite place for style and voice. A fiction writer may deliberately use style to help convey meaning. For example, one wouldn’t use a formal writing style to narrate an outrageously comic scene unless it is done to achieve some form of satirical effect. Similarly, good science writers would not use highly formal writing styles when writing blogs or popular science articles, or oppositely, use comedy in a technical paper. Just like great singers have a large range of notes which they use to impress audiences, truly great science writers will have portfolios showcasing their array of different skills, from highly technical articles to more informal styled popular science articles. The ability to adapt to the tone and voice of a specific task and environment is a great skill and easy to detect in writing examples. If a prospect only presents scientific articles from peer-reviewed studies, ask for informal articles if your job requires a less formal style. It is also always good to ask whether the writer is on social media. Some writers are active on LinkedIn and Facebook where more informal styles are the norm. In rédaction scientifique, the best style is crystal clear; the reader sees through the words to the fundamental phenomena and theories. The best rédaction scientifique is concise, precise and clear.

4. Dans quelle mesure les faits sont-ils présentés de manière méthodique ? Y a-t-il une intrigue ?

Tous les faits, qu'il s'agisse de scores de football, de données d'analyse élémentaire ou de résultats ic50 de médicaments anticancéreux, ne sont que chaos s'ils ne sont pas séparés, organisés et présentés les uns par rapport aux autres. Le sens est la collecte et la juxtaposition de preuves.

Imagine a TV reporter trying to present all the available information on a baseball game, from the guy sitting in row three eating a hot dog to the bird that just landed on the roof of the arena. It would be a futile proposition, wouldn’t it? He or she would rather focus on the on-field action and maybe on something happening in the dugout, not on every little detail. Similarly, science writers cannot and should not present all the data on a given phenomenon, even in highly technical documents like clinical trial documents prepared by les rédacteurs médicaux.

Méthodologie will differ from one job requirement to the next. Popular scientific articles should have a clear take-home message, it should preferably set up a human connection and a research question that keeps the reader interested from beginning to end. Research has shown that when it comes to focus, people remember the beginning and end of something, plus a high point in the middle. On the other hand, technical documents or research articles normally have stricter rules with regards methods and methodology. Look for writers who are able to use the facts to tell the story of the research while keeping the work concise and clear.

À mon avis, les auteurs scientifiques ont beaucoup à apprendre de leurs homologues créatifs qui doivent maîtriser la narration en écrivant des débuts forts qui présentent à la fois le méchant et le héros, le monde dans lequel ils vivent et le problème ou la question auquel le héros est confronté (l'intrigue). C'est ici que la normalité de la vie quotidienne est perturbée et qu'une question dramatique est soulevée, à laquelle il faut répondre. Viennent ensuite des sections intermédiaires intéressantes où le héros est confronté à des défis qui augmentent progressivement le niveau de drame tout en maintenant l'intérêt du lecteur. Une fin dramatique répond à la question posée au début de l'histoire et en assure la cohérence.

De même, les principaux points de la recherche ou du rapport technique doivent être présentés au début, suivis d'une écriture intéressante qui maintient l'ensemble du travail et l'intérêt du lecteur, puis d'une fin forte qui répond à la question de recherche.

5. Créativité

À première vue, il semble étrange que la créativité figure parmi les compétences requises lors du recrutement d'un rédacteur scientifique. Je suis peut-être partial, mais les deux années qu'il m'a fallu pour obtenir une maîtrise en écriture créative à l'âge de 50 ans et terminer un roman policier de près de 100 000 mots, m'ont appris que la science et les arts peuvent sembler très différents, mais que les processus utilisés dans les deux domaines sont très similaires. Selon Merkle2La méthode scientifique est un moyen d'explorer un problème, de formuler et de vérifier une hypothèse et de répondre à des questions. Le processus créatif permet de créer, d'interpréter et d'exprimer l'art. La recherche est au cœur de ces deux méthodes.

On observe une tendance très nette chez les chercheurs à présenter leurs travaux de manière plus créative, en utilisant des vidéos et des messages sur les médias sociaux, afin de partager et de faire progresser les connaissances de manière inhabituelle, surprenante et éclairante. Leurs histoires sont celles d'une recherche élégante, de ses procédures et de ses résultats. C'est le genre de personnes que vous voulez voir écrire pour votre entreprise, n'est-ce pas ?

Les chefs d'entreprise et les responsables du recrutement des grandes sociétés devraient se demander s'ils préfèrent lire un travail impeccable et fonctionnel mais aussi agréable à lire, ou un écrit impeccable et pratique, mais sans plus ? Des phrases élégantes, des titres accrocheurs, des introductions cohérentes et réfléchies, des conclusions concises - tous ces éléments sont agréables à regarder séparément, mais à eux seuls, ils ne racontent pas une bonne et convaincante histoire. Ce sont toutes les parties qui racontent l'histoire. Un travail profondément engageant rassemble ces éléments et donne au lecteur un sentiment de cohérence.

Besoin d'engager un rédacteur scientifique indépendant? Publiez votre projet sur Kolabtree et obtenez des devis gratuitement. 

Références

1. Favoisier, A.L. Trait ; élémentaire de chimie, tr, J Lipetz, D E Gershecssocr & D A Greenberg. Cité dans : J Bartlett, Familiar quotations.s (Boston : Little Brown, 1968), p, 474.

2. Merkle, B.G. Writing Science : Leveraging a Few Techniques from Creative Writing Toward Writing More Effectively, Bulletin of the Ecological Society of America, Volume 101.

 

 


Kolabtree helps businesses worldwide hire freelance scientists and industry experts on demand. Our freelancers have helped companies publish research papers, develop products, analyze data, and more. It only takes a minute to tell us what you need done and get quotes from experts for free.


Unlock Corporate Benefits

• Secure Payment Assistance
• Onboarding Support
• Dedicated Account Manager

Sign up with your professional email to avail special advances offered against purchase orders, seamless multi-channel payments, and extended support for agreements.


Partager.

À propos de l'auteur

Ramya Sriram gère le contenu numérique et la communication chez Kolabtree (kolabtree.com), la plus grande plateforme de freelancing pour scientifiques au monde. Elle a plus de dix ans d'expérience dans l'édition, la publicité et la création de contenu numérique.

Laissez une réponse